Friday, April 23, 2021

La science a un problème de racisme

Google Translater for Website

Click on the dropdown button to translate.

Translate this page:

You can translate the content of this page by selecting a language in the select box.



 
Nous sommes les rédacteurs d'une revue scientifique, engagés à publier et à diffuser des travaux passionnants dans les sciences biologiques.  Nous sommes 13 scientifiques. 
 

Aucun de nous n'est noir.  La sous-représentation des scientifiques noirs va au-delà de notre équipe - de nos auteurs, critiques et comité consultatif.  Et nous ne sommes pas seuls.  Il est facile de détourner le blâme, de souligner que la revue est le reflet de l'establishment scientifique, de citer des statistiques.  Mais c'est cette épidémie de déni du rôle intégral que chaque membre de notre société joue dans le soutien du statu quo en ne le combattant pas activement qui a permis au racisme ouvert et systémique de s'épanouir, paralysant la vie et les moyens de subsistance des Noirs américains,  y compris les scientifiques noirs.

 La science a un problème de racisme.
 Regardez l'histoire de la génétique humaine, un domaine qui a été utilisé à maintes reprises comme justification scientifique pour la définition des «races» humaines et pour soutenir les inégalités inhérentes.  Les partisans de l'eugénisme utilisent les allèles que nous portons comme raison de déclarer la supériorité raciale, comme si l'expression d'un gène de lactase avait une incidence sur l'humanité.  

<<La race n'est pas génétique.>>

 Regardez l'exploitation des sujets de recherche noirs.  Reconnaissez le volume considérable de recherches scientifiques passées et actuelles rendues possibles par des cellules volées il y a des décennies à Henrietta Lacks, une femme noire atteinte d'un cancer.  Rappelez-vous l'étude de Tuskeegee sur la syphilis qui a intentionnellement refusé un traitement approprié à des centaines d'hommes noirs.  Pensez aux questions de consentement, d'appropriation et d'éthique médicale et ne négligez pas le rôle partagé de la race dans ces violations.

 Regardez l'extrême disparité dans les bases de données génétiques et cliniques que les scientifiques ont construites, avec l'écrasante majorité des données d'Américains blancs d'origine européenne et le manque de compréhension de la santé et de la maladie chez les Noirs.  Lisez les statistiques sur les disparités de morbidité et de mortalité dans les hôpitaux du pays, mises en évidence par la pandémie actuelle - demandez pourquoi les femmes noires sont cinq fois plus susceptibles que les femmes blanches de mourir pendant la grossesse, ou pourquoi les nourrissons noirs sont deux fois plus susceptibles de mourir que les bébés blancs nés.  aux Etats-Unis.  La santé des Noirs n'a jamais été la priorité.

 La science a un problème de racisme.  Et cela ne se limite pas aux découvertes scientifiques et à leur utilisation associée.  L'établissement scientifique, l'enseignement scientifique et les paramètres utilisés pour définir le succès scientifique ont également un problème de racisme.

 Les Noirs américains sont confrontés à une montagne de défis fondés sur des siècles de racisme structurel systémique et sur l’histoire de l’esclavage et de l’oppression raciale des États-Unis.  Les possibilités d'éducation, le mentorat et la représentation, ainsi que nos attitudes enracinées, souvent inconscientes, jouent tous un rôle.  Le système de contrôle dans les universités, l'industrie et les organisations scientifiques n'a pas été conçu pour corriger des siècles de désavantages et d'oppression aggravés.  Il est temps de rénover.

 Nous exhortons les membres de notre communauté qui ont les moyens d'apporter des changements à le faire.  Comités d'embauche, éducateurs, mentors, comités d'admission, camarades de classe, chercheurs - que pouvez-vous faire pour élever des étudiants et collègues noirs dans vos communautés et institutions?  Aucun de nous ne peut à lui seul endiguer la vague de racisme ou reconstruire une société injuste, mais chaque action est utile.

 Nous faisons partie du problème, tout comme nous tous qui ne demandons pas le changement au quotidien.  Il n'aurait pas dû être la mort récente de George Floyd, Breonna Taylor et Ahmaud Arbery pour que nous parlions et agissions.  Nous nous demandons ce que nous pouvons faire pour être des alliés plus forts, des antiracistes plus forts.

 Cell se tient aux côtés de nos lecteurs, critiques, auteurs et collègues noirs.  Nous nous engageons à écouter et à amplifier leurs voix, à nous éduquer et à trouver des moyens d'aider et de faire mieux.  Nous seuls ne pouvons pas réparer le racisme.  Mais nous avons l’avantage d’avoir une plate-forme, nous allons donc nous mettre au travail, nous écouterons et nous agirons.

 Pour commencer, nous nous engageons dans les actions suivantes à mettre en évidence et augmenter la représentation des scientifiques noirs:

1-Représentation - nous présenterons et ferons la promotion des articles de Cell sur les réseaux sociaux    écrits par des auteurs noirs et autres auteurs minoritaires peu représentés .  Si vous êtes une personne de couleur et que vous souhaitez être promus de cette manière, veuillez nous en informer.  Envoyez un courriel  à l'éditeur de votre article avec la ligne d'objet «Faces of Cell» à tout moment du processus de publication, et nous serons honorés d'écrire sur votre article accomapgné de votre photo et / ou votre pseudo Twitter et de re-tweeter et prommouvoir votre  propres messages et écrits.  

2-Education - nous nous engageons à souleverr des questions importantes pour la communauté scientifique dans nos pages.  Nous nous engageons à mettre en évidence les auteurs et les points de vue noirs de manière ciblée dans le contenu des critiques et des commentaires que nous rédigeons et publions et à les partager avec la communauté scientifique dans son ensemble.  Votre département ou institut a-t-il déjà apporté des changements ou lancé des initiatives fructueuses?  Dites-le-nous, et nous essaierons de trouver des moyens de partager ces activités.  Vous avez de nouvelles idées?  Partagez les avec nous!
  
3-Diversifier - nous nous engageons à améliorer la diversité de notre conseil consultatif et de notre groupe de critiques, en utilisant notre expérience des initiatives d'équité entre les sexes pour augmenter la représentation des scientifiques non blancs,  d'un taux bien trop faible.  Nous recherchons activement des moyens d'améliorer la diversité grâce à nos efforts de sensibilisation, de recrutement et d'embauche, chez Cell et dans Cell Press.  Si vous êtes un scientifique noir intéressé aux carrières éditoriales, contactez-nous.  Nous nous empresserons d'en parler ou de le discuter. 

4-Écouter - nous sommes des rédacteurs parce que nous voulons apprendre.  S'il existe des moyens d'utiliser notre voix et notre plateforme pour aider la communauté scientifique noire, nous voulons les entendre.  Veuillez nous envoyer un courriel si vous avez des idées concrètes  sur des projets que vous souhaitez voir réaliser ou des moyens créatifs qui, pensez-vous,  nous pouvons vous aider.  Nous promettons de les entendre.

 Nous et nos collègues de Cell Press espérons servir comme un seul corps avec notre collaboration, si minime soit elle,  à promouvoir  la voix des minorités noires dans STEM, et ce n'est que le début.  Nous  sommes dans une période d'apprentissage et nous commettrons presque certainement des erreurs en cours de route.  Mais le silence n'est pas -et n'aurait jamais dû être - une option.
 
La science a un problème de racisme.  Les scientifiques  sont  des gens qui résolvent des problèmes.  Alors on y va!
-----------------------------


 Informations sur l'article
 Historique des publications
 Publié en ligne: 8 juin 2020
 Identification
 DOI: https://doi.org/10.1016/j.cell.2020.06.009
 droits d'auteur
 © 2020 Publié par Elsevier Inc.

1 comment:

Featured Post

L’OMS recommande l'utilisation d'un vaccin antipaludique novateur destiné aux enfants exposés au risque de contracter la maladie

Google Translater for Website Click on the dropdown button to translate. Translate this page: You can translate...